Laudate

http://forumducenacle.free.fr/

de Yann (2. Offrandes)

Lumière

L’iris de l’œil s’ouvre en grand.
L’iris du cœur et l’iris de l’âme.
Du plus profond de l’espace au-delà
Jaillit la brume blonde,
La nuage soleil
Tout autour de l’absence de prison.
L’infinitude silencieuse
Et sans mot.
Comme l’océan des sourires d’anges,
Gouttes de béatitudes,
Larmes de paix immaculée.
Loin des questions et des réponses.
Si loin de la fureur des mondes, en bas.
Flotte hors du temps,
Hors de moi,
Flotte la profondeur du bonheur
Libérée de sa gangue de pierre,
D’os, de sang, de maladies, de désirs.
L’esprit colombe est là,
Sans rien d’autre.
L’Amour enlève son masque,
Il a tous les visages.




Fracture

Je suis tombé, par terre, le visage dans la boue.
Mes jambes ont cédé sous le fardeau,
Elles sont mortes.
Un pan de granit s’est effondré
Dans l’abîme.
Au ralenti et sans bruit.
Etouffé par un nuage de poussière.
Aveugle.
Toutes les horloges s’arrêtent,
L’espace se fige
Derrière les barreaux de mon corps.
Le masque de l’enfance
Se fendille, rictus de la souffrance.
Solitude au fond de la nuit.
Silence sous la pluie,
Ininterrompue.
Larmes de sang sur les pavés luisants.
Interminable marche, infirme.
Et puis, tout au fond de mon cœur,
Les étoiles transpercent
La brume opaque.
Les yeux se tournent vers le ciel
Toujours là.
La lumière descend par vagues.
Au-delà de la fracture
S’ouvre le Nouveau Monde.
Espoir…